Bettina ALEMAN, Psychologue à Montpellier, s’interroge et
nous interroge sur cette notion d’ordre concernant nos enfants dès le plus
jeune âge…


RANGE TA CHAMBRE !


Injonction parentale qui renvoie à l’ordre, au désordre et
relève du discours pratique. Que représente réellement cette notion ?


Ordre, nom masculin
par excellence, plutôt sérieux est plus ou moins la préoccupation de tous. Mais
dans cette quête à l’organisation de son habitat, il est vrai que les coachs en
rangement fleurissent et exercent leur talent chez les parents hypers occupés
au travail ou à l’extérieur, qui n’ont ni le temps ni l’énergie ni
l’inventivité requises quelquefois pour faire de leur intérieur un lieu de vie
agréable où chaque chose est à sa place.


Qu’en est-il pour les enfants ? A partir de quel âge
peut-on solliciter nos adorables têtes blondes ou brunes pour qu’elles
participent au rangement intérieur, tout au moins à celui que l’on a fantasmé (fantasme
des parents surtout ?), celui dans lequel on s’est projeté pour être bien
chez soi ? Autrement dit, derrière la maxime « maison rangée, esprit
léger » de quel rangement parle t-on pour les enfants ?


Faisons un tour dans la chambre de l’enfant. Elle peut être
sujette à transformation ou changement 
puisqu’elle peut évoluer avec le nombre des enfants et leur âge. Ils
peuvent donc être amenés à déménager de leur chambre en fonction des besoins
familiaux ce qui peut entraîner souffrance et difficultés à trouver sa place ou
au contraire, être source de plaisirs aventureux entrainant dans son sillage
moultes ordres et désordres bien particuliers selon chaque âge. En effet,  dans « l’organisation perceptive du
jeune enfant » d’Eliane Vurpillot, psychologue pour enfants, c’est vers 6
ans seulement qu’un enfant est capable de reproduire correctement un ordre
linéaire de 6 à 9 objets. A 3 ans déjà, il reproduit les couples par simple
voisinage sans se soucier de leur place ou de leur orientation dans la série.
Par exemple, la série de lettres ABCDEFG est reproduite ADECBGHF. Puis
l’enfant reproduit des ordres partiels et, enfin un ordre complet.


D’un point de vue psychologique, inciter l’enfant à ranger
ou à participer au rangement développe son sens de l’organisation et son sens
des responsabilités. Si on peut observer qu’avant 3 ans l’enfant se prête
volontiers au rangement de ses jouets, après cet âge-là, il peut trouver cela
ennuyeux, comme un empêchement à son activité préférée qui est le jeu. Mais si
la notion ludique entre en scène, avec son cortège de jeux à regrouper les
choses par catégories, couleurs, jeux de magie, ce sera un bonheur pour lui de
se retrouver in fine dans « un magasin de jouets bien rangés ». Ainsi
le rangement chez le jeune enfant, peut représenter un rituel de passage de la
toute petite enfance à l’enfance, et ainsi de suite…mais c’est un autre sujet….


Pensons aussi que le désordre fait partie de l’appropriation
de l’espace et que les enfants parfaits tout comme les parents, cela n’existe
pas !