CAHOUTCHOUC (Ficus elastica). Se plaît dans  toutes les pièces sans soleil direct. Efficace pour absorber le formaldéhyde.

 

UN INTERIEUR QUI A DU STYLE

 

Grâce à la home-détox, vous allez progressivement retrouver l’énergie et la motivation de faire de votre intérieur un endroit, non seulement désencombré et organisé, mais aussi stylé.

Maintenant que vous avez soigneusement choisi les vêtements, les livres, les objets qui comptent vraiment pour vous, il est important de prendre du temps pour réfléchir aux éléments décoratifs qui vont apporter à votre intérieur le style qui correspond à vos valeurs, à vos goûts d’aujourd’hui.

La nature a horreur du vide et, parfois, on peut être tenté de se rendre dans un magasin de décoration et d’investir dans des coussins, des cadres, des tapis, des paniers. Savamment mis en scène dans les boutiques de décoration, ces objets correspondent à la tendance du moment. Cependant, avant de céder à cette furieuse envie de vous offrir un magnifique tapis Kilim, prenez le temps de réfléchir à ce que vous avez envie que votre intérieur disent de vous et  non à ce que les professionnels de l’ameublement veulent vous vendre.

Les façons d’arranger et de donner du style à un intérieur sont très variées et offrent des possibilités infinies. Toutefois, ponctuer les espaces de plantes me semble essentiel avant de se lancer.

Une touche de végétal apportera de l’énergie en faisant entrer la nature chez vous. Mais pas simplement. Si vous prenez le temps de choisir avec soin les plantes les plus adaptées à votre environnement, vous en retirerez des bénéfices bien supérieurs au simple côté esthétique qu’elles apportent.

 

Quelles solutions contre la pollution intérieure?

 

Polluants biologiques, chimiques, particules et fibres, gaz radioactifs, tabac, humidité, comme le montre cette illustration ci-dessous, nos intérieurs peuvent être jusqu’à 10 fois plus pollués que l’extérieur…

 

Adopter les bons réflexes anti-pollution, c’est essentiel :

 

  1. Aérez 2 fois par jour votre lieu de vie au moins 15 minutes matin et soir (sauf si vous habitez près d’un endroit où la circulation est dense).
  2. Entretenez régulièrement vos appareils de chauffage ou de production d’eau chaude à combustion et votre VMC
  3. Optez pour des produits ménagers écologiques
  4. Préférez des revêtements moins polluants (parquet massif, linoléum naturel)
  5. Investissez dans des purificateurs d’air

Ces 5 conseils sont la base pour agir sur la pollution intérieure.

Cependant, certaines plantes peuvent également contribuer à rendre notre intérieur plus sain. En effet, la bioépuration permet de réduire la pollution intérieure en absorbant certains composés chimiques.

 

 

En ce sens, associées aux possibilités décoratives qu’elles offrent, aux vertus énergisantes (selon les principes du Feng-shui) qu’elles possèdent, ces plantes dépolluantes méritent une place de choix chez nous.

Petit tour d’horizon et sélection des plantes les plus dépolluantes & faciles à entretenir.

A CHAQUE PIECE DE VIE SA PLANTE IDEALE…

 

LE SEJOUR

 

                                                                                                      AGLAONEMA : tous ses organes sont dépolluants et absorbent surtout le formaldéhyde

 

Le formaldéhyde se dégage des panneaux en bois agglomérés, des colles de moquettes, de la laine de roche et de verre, textiles d’ameublement, papier peints et fumées de cigarettes.

L’aglaonema est une plante très robuste et d’entretien facile qui demande peu de luminosité pour s’épanouir. Une exposition  mi-ombre sans lumière directe est parfaite.

 

LA CUISINE

 

Les produits de ménage et de bricolage dégagent de l’ammoniac pouvant déclencher des irritations sévères des voies respiratoires.

 

                                                                                                                   L’ANTHURIUM apprécie les atmosphères chaudes et humides

 

D’après la Nasa, l’anthurium se classe en deuxième position pour la dépollution à l’ammoniac. C’est donc une bonne idée de l’installer dans la cuisine où se trouvent les produits ménagers qui peuvent dégager ce polluant.

 

LA SALLE DE BAIN

 

                                                                                        

                                                                                                                              La FOUGERE de Boston

 

C’est vraiment la star des plantes dépolluantes car elle absorbe chaque jour une grande quantité de xylène et de formaldéhyde. Mon conseil : la vaporiser régulièrement d’eau si la pièce est surchauffée. Le niveau d’hygrométrie sera ainsi maintenu.

 

LA CHAMBRE

 

FIGUIER LYRE : il aime les espaces lumineux mais redoute le soleil direct. Il se plaira à la mi-ombre. L’été, un arrosage de 2 verres d’eau par semaine lui suffit. Il aime qu’on lui vaporise les feuilles et déteste les courants d’air.

 

 

LE BUREAU

 

Le lierre est capable d’éliminer 80 à 90% du benzène en 24H. Les émissions de benzène proviennent des encres, peintures plastiques, détergents, fumées de cigarettes, produits de bricolage ou meubles

 

Le lierre est très décoratif et donnera du style à un bureau impersonnel. Cette jolie grimpante demande un arrosage régulier et s’adapte parfaitement aux pièces peu éclairées.

 

L’ENTREE

 

                                                                                                                                 La SANSEVERIA est une plante très facile à vivre.

 

Elle demande très peu d’arrosage et se plaira aussi bien dans un environnement ombragé qu’en plein soleil.

Très résistante, elle supportera les courants d’air et les variations de température de votre entrée.

Lui choisir un joli pot tendance en bambou ou en paille permettra de faire oublier l’aspect un peu vieillot qu’elle a parfois…

 

 

LES TOILETTES

 

Le Spatiphyllum, communément appelé “fleur de lune” a sa place toute trouvée dans vos WC.

Cette plante absorbe le formaldéhyde, le xylène, le toluène, l’ammoniac, le benzène, le trichloréthylène et aussi les vapeurs d’alcool et d’acétone.

Cependant, pour les inconditionnels de déboucheurs de canalisations, gels WC, détartrants surpuissants et autres blocs assainissants ou lingettes pré-imbibées, de tous ces produits dits “désinfectants”,extrêmement nocifs pour notre santé et l’environnement, cette jolie fleur de lune sera d’une efficacité très relative hélas…

 

 

LES PLANTES CHOUCHOU QUI SE PLAISENT PARTOUT…

 

LE PHILODENDRON purifie l’air ambiant en capturant le pentachorophénol (PCP) que dégage le bois traité et permet de limiter la sécheresse de l’air.

 

C’est une plante très facile à vivre qui se développe rapidement et nécessite peu d’entretien. Ses grandes feuilles très graphiques et brillantes illuminent et donnent du caractère à un simple mur blanc. Elle fait partie des plantes adaptées à tous types de pièce et donne un côté “urgan jungle” très tendance en ce moment.

 

 

PHILODENDRON

 

SANSEVERIA

 

PHILODENDRON

LIERRE

SANSEVIERIA

 

 

FIGUIER LYRE

 

DRACAENA

 

 

 

 

 

Le POTHOS est une plante grimpante d’un entretien facile dont l’efficacité sur le monoxyde de carbone est prouvée. Ils débarrassent des COVs toxiques produits par la peinture, la cuisinière, la fumée de cigarette, les détergents…L’avantage est que l’on peut la placer partout;

 

Le CHLOROPHYTUM  se plaira un peu partout dans la maison car il est très facile à vivre et supporte même vos longues absences. Que ce soit le monoxyde de carbone, le formadéhyde, le toluène ou le xylène : il n’a peur de rien !

 

L’ARECA dépollue le xylène et le tolène. Elle pousse très facilement et son côté très aérien s’adapte parfaitement aux intérieurs contemporains. C’est une plante très décorative qui humidifie bien l’air.

 

 

 

FAIRE LES BONS CHOIX POUR DEPOLLUER NOS INTERIEURS…

 

Les plantes contribuent à assainir nos intérieurs et seront encore plus efficaces si on multiplie le choix  des espèces. Elles ont besoin de temps pour agir et demandent un entretien régulier. Il convient donc de les choisir avec beaucoup d’attention.

Réfléchir à la taille adaptée à l’espace, la forme graphique qui personnalisera un simple mur blanc, l’ensoleillement de la pièce dans laquelle on souhaite qu’elles s’épanouissent font partie des éléments à prendre en compte avant d’investir dans des plantes parfois coûteuses.

Mais c’est, avant tout, en adoptant de nouvelles habitudes de vie que nous dépolluerons efficacement nos intérieurs : revoir nos modes de consommation, utiliser des produits ménagers comme le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude ou le savon de Marseille.

 

Adopter une démarche durable & globale de dépollution de nos intérieurs.

 

Les travaux de construction ou de rénovation passent aujourd’hui par le choix de matériaux responsables, comme le bois, le liège, le carton, le bambou, le cuivre, le verre ou encore la paille.

C’est grâce à ces choix que nous pourrons assainir nos intérieurs durablement.